Lors de la crise du covid en mars 2021 j’ai mis en place une initiative pour venir en aide aux étudiants en précarité. Intitulée Repas Solidaires cette création avait été placée sour licence RCU. Je viens de m’apercevoir cependant que je n’avais pas pris le temps de l’ajouter à la liste des créations répertoriées sous licence RCU. Je viens d’y remédier. Elle est la 9ème création sous licence RCU.

Imaginez

Vous faites le constat d’une situation très délicate, une situation qu’il est coutume d’appeler une « crise » 

et cela vous attriste et vous fait réfléchir

mais eurêka! une idée que vous estimez indispensable à la résolution de cette crise vous vient à l’esprit!

et avec cette idée, nait en votre for intérieur l’envie de la mettre en oeuvre pour résorber la crise dont vous avez fait le constat

vous vous attelez à la tâche ne ménageant pas vos efforts pour mettre en route cette idée mais au bout d’un certains temps vous constatez que la tâche est considérable et vous oblige à courir mais aussi à sacrifier votre vie personnelle et vos loisirs. 

Sans vous en rendre compte vous finissez par perdre votre énergie et votre motivation alors que…

Alors que dans le même moment vous constatez que la crise quant à elle, se porte bien et ne finit pas de grandir sans avoir, et contrairement à vous, à se soucier de ce qu’elle devient.

Vous constatez qu’elle opère son oeuvre implacablement destructrice et que de toute évidence son essor va venir à bout de vos efforts fussent-ils animés de la meilleure intention et de votre acharnement et dévouement quotidien.

C’est là que la licence RCU intervient.

Elle vous permet d’exposer la crise dont vous êtes le témoin et de présenter l’idée que vous avez eu pour résorber cette crise tout en témoignant au jour le jour de ce que vous intentez pour la résorber. Elle vous permet en outre de susciter chez les personnes qui sont sensibles à votre idée de vous rejoindre pour apporter leur contribution et de le faire au sein d’un cadre inédit propice à la collaboration.

Je suis tout prêt d’avoir terminé le travail de comptabilisation des dépenses temporelles et financières effectuées en faveur de la licence RCU depuis ses tous premiers pas en 2014. Ensuite je n’aurai plus besoin d’y revenir.

Il me reste à estimer le temps passé dans les premières années.

La licence a vu le jour dans mon esprit en 2014.

Elle a d’abord existé sur brouillon puis sur fichier informatique.

Elle a tenté une existence réelle sur des sites web que j’ai créé et qui étaient le support de projets issus de mon imagination.

Puis elle a véritablement fait son apparition avec un nom de domaine et un hébergement qui lui ont été propres en 2018.

C’est le temps dépensé avant 2018 pour lequel j’effectue un calcul.

Il ne sera pas parfaitement fidèle à ce qui a été dépensé car à l’époque je ne tenais pas de comptabilité précise du temps passé.

J’ajoute que depuis quelques semaines c’est à dire depuis que j’ai repris le site web et le projet de licence en main, je m’applique à une comptabilisation en direct des dépenses effectuées. Et cette pratique restera désormais de façon à ce qu’il n’y ait plus besoin de faire des rattrapages au niveau de la comptabilité.

La 12 avril dernier j’écrivais : Une refonte est en préparation qui va donner un nouveau départ à l’initiative Richesse Collaborative Universelle (RCU)

Or cette refonte entérinée par le passage en version 1.0 est désormais actée : le nouveau départ est en marche.

Je suis content et aussi un peu fier du travail accompli qui m’a obligé à maintenir depuis le mois d’avril une constance et un dépassement de mes capacités et pour parvenir à un résultat opérationnel.

La licence va pouvoir suivre son développement en s’appliquant à soi-même son propre processus d’enrichissement au travers des outils dont elle est la dépositaire : les chantiers collaboratifs, la comptabilité générale et le journal de bord.

La route est désormais de nouveau ouverte et elle s’annonce enthousiasmante.

J’ai inscris ces derniers jours les écritures manquantes sur la comptabilité générale et enrichi par la même occasion le journal de bord. Quant aux chantiers collaboratifs ils ont été enrichis également à l’instant de 2 chantiers.

Comme annoncé dans le billet précédent je prévoyais d’implémenter la version V1.0 sur le présent site web originel de la licence Richesse Collaborative Universelle ce qui est chose faite dorénavant.

J’y ai passé (beaucoup) plus de temps que je ne l’estimais. J’ai rencontré en effet 2 bugs d’affichage occasionnés par des conflits de plugins. Il m’a fallu effectué des tests nombreux pour parvenir à en identifier l’origine précise de ces bugs. L’un était bloquant mais il a été résolu. L’autre n’est pas résolu mais fort heureusement il n’est pas bloquant. Il est fortement susceptible d’être solutionné à terme mais je préfère ne pas dépenser davantage de temps à sa résolution à cet instant et poursuivre.

Ce passage en V1.0 m’a permis en outre d’identifier quelques petits manquement sur la comptabilité générale dans le calcul des dépenses temporelles et financières auxquels j’ai pu remédier et qui bénéficie désormais autant au modèle de la version 1.0 qu’au présent site web de la licence RCU.

L’apparence graphique du présent site web du fait de ce passage en version 1.0 a changé.

Voici pour mémoire un aperçu de la rubrique Définition telle qu’elle était visible sous l’ancienne charte graphique :

Voici le décompte du temps passé ces derniers jours, temps entièrement dépensé à l’implémentation de la V 1.0 sur le présent site web donc :

17 août 2022 : 20 mn
18 août 2022 : 180 mn
19 août 2022 : 190 mn
20 août 2022 : 200 mn
21 août 2002 : 245 mn
22 août 2022 : 190 mn

J’ai en outre fait l’acquisition d’un plugin payant et pour un montant de 25 euros environ. J’ajouterai cet achat à la comptabilité générale dans les prochains jours.

J’ai profité de ce passage en version 1.0 pour rédiger un tutoriel détaillé qui me servira dorénavant comme feuille de route à chaque nouvelle implémentation de la version 1.0 de la licence. Cette implémentation se fait en effet manuellement à ce jour ; j’installe chaque page et chaque fonctionnalité l’une après l’autre même si certains ajouts de pages peuvent s’effectuer de façon groupée.

Je travaille au contenu d’une nouvelle création depuis le mois de juin dernier qui va bénéficier de la licence RCU. Ce sera l’occasion d’appliquer le tutoriel et sans doute de le peaufiner.

Edit du 24 août 2022 : j’ai ajouté une ligne ‘protection par copyright du contenu du site web’ à la fois sur le site web modèle de la licence et sur le présent site web originelle de la licence : 25 mn
24 août 2022 : 25 mn

A toutes les créations déjà sous licence RCU mais à 2 d’entre elles en particulier :

1)

Au présent site principal de la licence RCU pour commencer : richesse-collaborative-universelle.fr/

Paradoxalement c’est le site source de la licence, le site de référence de la licence qui présente les fonctionnalités afférentes à la licence (chantiers, comptabilité, journal de bord, …) les moins développées.

2)

Puis à une création sur laquelle je travaille depuis de le mois de juin.

J’aurai l’occasion d’y revenir.

Ensuite il va être question de mettre à jour les sites web recourant déjà à la licence RCU avec cette version 1.0 stabilisée. C’est un sujet en soi. J’y reviendrai également.

Il y avait quelques oublis que j’ai du combler. J’avais notamment mis en oeuvre des fonctionnalités mais en omettant de m’assurer qu’elles étaient ensuite parfaitement prises en charge dans toutes les pages. C’est chose faite désormais.

J’ai enrichi de manière importante la liste de ce que j’ai nommés les « Autres enrichissements » présents dans la comptabilité générale.

J’ai également ajouté quelques petites fonctionnalités supplémentaires et notamment la possibilité de rendre des chantiers privés ce qui a occasionné des recherches et des tests pour identifier une solution fiable.

Je prévois encore quelques petits ajouts et ensuite je clôturerai les apports supplémentaires en faveur de cette version 1.0 même si en la matière je sais que ce travail d’amélioration n’a pas de fin. Je dois me forcer cependant à réduire mes apports car il y a un autre travail tout aussi crucial qui a été entamé et qu’il s’agit de finir, je veux parler de l’écriture du cahier des charges de la V 2.0 ainsi que celui de la V1.0.

J’ai noté au brouillon des améliorations que je n’ai pas pu incorporer et qui ne figurent pas également dans la V 2.0. Elles ne sont pas des ajouts nouveaux mais plutôt des améliorations de fonctionnalités existantes qui aujourd’hui demanderaient beaucoup de temps à être implémentées. Soit elles le seront prochainement parce que j’aurais trouvé le moyen de m’y consacrer et je consacrerai une version 1.5 de la licence soit je me contenterai de les prévoir dans la version 2.0 en les formalisant par écrit dans le cahier des charges de cette version.

Plus j’améliore les fonctionnalités de la licence plus il me vient des idées pour les améliorer encore et encore. Comme j’en ai conscience depuis un moment déjà j’ai réfléchi et j’ai estimé qu’il serai judicieux de faire le nécessaire pour que l’amélioration constante des fonctionnalités de la licence RCU soit désormais intégrée en tant que fonctionnalité justement. J’ai amorcé cette dimension supplémentaire au moyen de la page suivante : richesse-collaborative-universelle.fr/modele/creation-nouveau-chantier-rcu/

On accède à cette page depuis la page dédiée à l’ouverture d’un nouveau chantier :

Pour créer un chantier relatif à la licence
Richesse Collaborative Universelle c’est par ici

Le site principal richesse-collaborative-universelle.fr/ qui avait été délaissé jusqu’à lors va prendre toute sa dimension de façon à opérer une gestion des recommandations d’amélioration de la licence et de ses fonctionnalités.

Voici le décompte du nombre de minutes pour les semaines passées :

17 juillet 2022 : 150 mn
18 juillet 2022 : 170 mn
19 juillet 2022 : 70 mn
22 juillet 2022 : 150 mn
23 juillet 2022 : 200 mn
24 juillet 2022 : 110 mn
25 juillet 2022 : 50 mn
26 juillet 2022 : 190 mn
27 juillet 2022 : 90 mn
28 juillet 2022 : 170 mn
29 juillet 2022 : 60 mn
1er août 2022 : 115 mn
2 août 2022 : 220 mn
3 août 2022 : 245 mn
4 août 2022 : 55 mn
8 août 2022 : 25 mn
9 août 2022 : 80 mn

Le travail effectué ces dernières semaines me permet d’aboutir à une version 1.0 satisfaisante, plus satisfaisante que l’idée que je m’en faisais il y a 1 mois lorsque j’ai formulé sa nécessité.

La version 1.0 : richesse-collaborative-universelle.fr/modele/

Je suis parvenu à automatiser certaines fonctions relatives à la comptabilité générale spécialement qui jusqu’à lors ne l’étaient pas ou partiellement. L’automatisation de ces fonctions je le rappelle est importante car elle permette un gain de temps et évite des mises à jour manuelles chronophages auxquelles j’étais jusqu’à lors soumis sur les différentes sites web sous licence RCU

Tout n’est pas automatisé. Certaines données restent à compléter manuellement mais il y a néanmoins une avancée.

Pour ce qui concerne ces nouvelles automatisations, elles ne sont certes pas toujours parfaites et paraissent même un peu du bricolage (voyez la fonctionnalité ci-dessous « Choisissez le chantier concerné » issue de la page de la comptabilisation des dépenses temporelles) mais elles font le job tout de même. J’ai fait le maximum compte tenu de mes connaissances techniques et j’ai même réussi à les étendre ce qui constitue en soi une petite réussite personnelle.

Idéalement j’envisage que ces fonctions à automatiser fassent l’objet d’un développement en PHP (en couplage avec le plugin Gravity Forms utilisé pour tous les formulaires en ligne de la version 1.0) mais ce n’était pas envisageable hélas pour le moment car je n’ai pas de développeur qui est en mesure de s’en occuper.

Il y a d’autres petites nouveautés mais j’y reviendrai plus tard. 

Cette version 1.0 pourra dorénavant être implémentée sur les sites web utilisant la licence RCU.

Je vais également l’implémenter sur le présent site web richesse-collaborative-universelle.fr/ lequel présente une version pour ainsi dire obsolète, la version la plus ancienne, plus ancienne même que les versions présentes sur les sites web utilisant actuellement la licence RCU. Ces derniers affichent une version que je qualifierais de 0.9 alors que le présent site richesse-collaborative-universelle.fr/ affiche une version que je qualifierais de 0.5, très en retard donc.

2 scénarii s’offrent ensuite dont j’ai déjà parlés :

  • travailler à une version 1.1 qui affichera sensiblement les mêmes fonctionnalités que la version 1.0 avec une différence cependant : les automatismes que j’ai réussis à apporter et parfois à bricoler ainsi que ceux qui ne le sont pas encore, feront l’objet d’une prestation de développement en langage PHP
  • faire développer la version 2.0 qui existe aujourd’hui sous forme d’un cahier des charges à 90%

Décompte du temps passé pour ces dernières semaines :

24 juin 2022 : 440 mn
25 juin 2022 : 260 mn
27 juin 2022 : 100 mn
28 juin 2022 : 330 mn : problème lorsque je migrais la version 1.0 /modele/ vers un autre site et serveur – le thème créait une erreur – j’ai fait plusieurs tests avant de trouver un process qui évacue l’erreur si bien que je peux dorénavant exporter le modele RCU sur le domaine de mon choix. Il y a quelques contraintes mais elles ne sont pas rédhibitoires.

11 juillet 2022 80 mn
12 juillet 2022 : 290 mn
13 juillet 2022 : 270 mn
14 juillet 2022 : 245 mn
15 juillet 2022 35 mn
16 juillet 2022 : 290 mn

J’ai en outre acheté la licence Elite du plugin Gravity Forms et de façon à travailler avec la version la plus optimale de ce plugin qui sert à la totalité des formulaires en ligne de la licence soit une dépense de 256 euros. Ce plugin servira de surcroit à l’ensemble de mes sites web utilisant la licence RCU.

Je poursuis la mise sur pied de la version 1.0

Version qui je le rappelle servira de base de travail de référence à la future version 1.1 sachant que cette même version 1.1 permettra d’aboutir ensuite à la version 2.0 dont j’ai écrit le cahier des charges presque dans sa totalité.

La version 1.0 est visible ici : richesse-collaborative-universelle.fr/modele/

En même temps que je mets « au propre » les fonctionnalités inhérentes à cette version 1.0 il m’arrive d’apporter des améliorations deci delà. Je le fais par réflexe ; quand je mets en place les pages de nouvelles idées sur la manière d’optimiser certaines fonctionnalités me viennent à l’esprit mais je le fais aussi parce que je dois me préparer à l’éventualité de rester en version 1.0 si jamais mon souhait de faire appel à un développeur pour la version 1.1 n’aboutissait finalement pas ou pas dans l’immédiat. Je le fais aussi parce que je laisse le champs ouvert à la possibilité qu’il n’y ait pas de passage en version 1.1 avant la version 2.0 qui est la version majeure visée, mais directement un passage en version 2.0.

L’idée c’est d’avancer tous les jours à l’amélioration des fonctionnalités de la licence RCU.

Les fonctionnalités existantes ont besoin d’être automatisées davantage et afin de me permettre comme j’en ai parlé précédemment des manipulations longues car effectuées « manuellement ». Pour faire simple plutôt que de saisir des données à la main dans un tableau; il faut que ce soit un automatisme qui puisse le faire pour moi. C’est le cas mais seulement en partie. Il m’arrive de suivre une piste pour apporter un automatisme manquant à une rubrique ou à une fonctionnalité au sein d’une rubrique mais la poursuite de cette piste réclame du temps car il faut souvent tester et tester encore et parfois (souvent à vrai dire) faire des recherches sur le web pour trouver une solution à une question technique qui me fait défaut.

Dans ma tentative d’avancer tous les jours pour améliorer les fonctions présentes je progresse mais cette progression est lente si je la compare à la vitesse de propagation des crises qui m’entourent.

Je garde le cap et reste fidèle à mon intention.

Voici le décompte du temps passé ces derniers jours :

19 juin 2022 : 90 mn
20 juin 2022 : 330 mn
21 juin 2022 : 390 mn
22 juin 2022 : 295 mn
23 juin 2022 : 350 mn

 

J’ai discuté avec le développeur informatique dont je parlais précédemment mais notre discussion n’a pas pu déboucher sur une décision concrète quant à la mise en route d’un développement.